Dans la revue de presse du mardi 3 août, nous aborderons : la décision d’un tribunal sur une loi eugénique, une bagarre qui dégénère et la cinquième vague qui continue.

Loi inconstitutionnelle

Un tribunal de Kôbe a jugé inconstitutionnelle la Loi sur la protection eugénique, aujourd’hui abrogée, qui autorisait la stérilisation de personnes handicapées. Cependant, il a rejeté la demande de dommages et intérêts réclamés par cinq plaignants. Il s’agissait de la sixième décision de justice sur cette loi depuis janvier 2018. Sur les cinq jugements déjà rendus, trois ont déclaré la loi inconstitutionnelle, mais toutes les demandes d’indemnisation ont été rejetées au motif que le délai de prescription avait expiré, 20 ans après les stérilisations forcées.

Noyade à Ôsaka

Un homme est décédé dans la nuit après avoir été jeté dans la rivière Dôtonbori, dans le centre d’Ôsaka. L’homme, âgé d’une vingtaine d’années, serait étranger, mais sa nationalité n’a pas été communiquée. Selon des témoins, une dispute aurait éclaté entre un groupe de Japonais et un groupe d’étrangers, les deux partie étant vraisemblablement ivres. Elle aurait dégénéré en bagarre et l’un des Japonais aurait saisi le bras et la jambe de la victime avant de le jeter à l’eau. Les secours sont intervenus 20 minutes après le signalement, mais il était déjà trop tard pour le malheureux. Le suspect est en fuite.

Cinquième vague

Tôkyô a enregistré 3 709 nouvelles contaminations ce mardi, alors que le pays est touché par une cinquième vague depuis le mois de juillet. Il s’agit du huitième jour consécutif où la barre des 2 000 cas est dépassée, même si l’on n’est pas au niveau du record du 31 juillet avec 4 058 infections. 3 231 patients sont encore hospitalisés dans la capitale dont 114 dans un état grave. Le nombre de décès depuis le début de la pandémie s’élève, quant à lui, à 2 293 personnes.

close